Honduras, Guatemala, Etats-Unis : Une marche de près de 10 000 migrants est partie du Honduras vers les États-Unis ; après des affrontements avec les forces de l’ordre, au moins 9000 d’entre eux ont réussi à traverser la frontière guatémalienne ; le Mexique a déployé un contrôle massif aux frontières, destiné à décourager la caravane

Honduras, Guatemala, Etats-Unis. Une marche de près de 10 000 migrants est partie du Honduras vers les États-Unis, espérant que le nouveau président les laisserait passer la frontière des Etats Unis, avant laquelle ils doivent traverser la frontière avec le Guatemala puis celle avec le Mexique. Plus d’une douzaine de telles caravanes de migrants sont déjà parties du Honduras sans jamais arriver sur le sol américain. Le gouvernement guatémaltèque devait décréter l’état d’alerte dans sept départements frontaliers, en prévision de l’arrivée de cette caravane qui aurait été, d’après la presse, convoquée via les réseaux sociaux. Après des affrontements avec les forces de l’ordre, au moins 9000 d’entre eux ont réussi à traverser en repoussant environ 2 000 policiers et soldats postés à la frontière ; la plupart sont entrés sans montrer le test de coronavirus négatif exigé par le Guatemala qui a mis en place près d’une douzaine de points de contrôle sur les autoroutes et pourrait commencer à ramener par bus davantage de migrants au Honduras, comme il l’a fait auparavant, faisant valoir qu’ils présentent un risque pour eux-mêmes et pour les autres en voyageant pendant la pandémie de coronavirus. Le Mexique a continué à déployer des milliers de membres de la Garde nationale et d’agents d’immigration à sa frontière sud, dans une démonstration de force destinée à décourager la caravane de pénétrer au Mexique.

#1823 Source apnews.com