Grèce, Volos : hospitalisé après avoir été frappé et torturé par la police anti-émeute lors d’un rassemblement de solidarité avec les détenus d’une manifestation, Vassilis Maggos (27 ans) est trouvé mort un mois plus tard

Grèce, Volos. Un jeune homme de 27 ans, Vassilis Maggos, a été retrouvé mort dans sa chambre. Il y a un mois, le 13 juin, il a été frappé avec une grande brutalité par la police anti-émeute et interpellé lors d’un rassemblement de solidarité avec les détenus de la manifestation de la veille contre l’incinération des déchets polluants par les entreprises LAFARGE / AGET et contre la création d’une usine de SRF dans la ville. La police a continué de le rouer de coups dans la voiture qui le transportait ainsi qu’au commissariat. Les policiers lui ont brisé les côtes et quand il a demandé de l’eau, ils lui ont donné de l’eau goutte à goutte juste pour le torturer alors qu’il ne pouvait pas se tenir debout sur ses jambes. Ils l’ont finalement libéré dans un état qui a demandé un traitement médical en urgence. Sept de ses côtes étaient brisés et des organes vitaux avaient été touchés, notamment le foie et la vésicule biliaire. Suite à son décès un mois plus tard, autopsie et enquête sont en cours.

#1186 vu sur greekherald.com.au