Grèce : plusieurs mesures viennent d’être décidées pour éviter la catastrophe sanitaire d’une diffusion du virus dans les camps de migrants où la situation est critique.

Grèce. Plusieurs mesures viennent d’être décidées pour éviter la catastrophe sanitaire d’une diffusion du virus dans les camps de migrants où la situation est critique. A partir de dimanche, la Grèce va transférer vers sa partie continentale des centaines de migrants hors des camps surpeuplés de Lesbos , Chios et Samos. Le ministère en charge des migrations a précisé qu’il s’agissait d’évacuer 2.380 personnes vers des appartements, des hôtels ou d’autres camps de réfugiés. L’opération qui vise « à réduire le risque d’une flambée » de contaminations, selon le ministère, concerne les plus « vulnérables », soit 200 demandeurs d’asile âgés de plus de 60 ans mais aussi un ensemble de 1.730 personnes souffrant de maladies antérieures à l’épidémie avec leurs proches. Une goutte d’eau au regard de la masse des 36.000 migrants qui survivent depuis des années sur ces îles dans des conditions d’hygiène désastreuses.

#0278 Paru sur lesechos.fr le 17 avril 2020