Grèce, Lesbos : une soixantaine de détenus du camp de la Moria ont entamé une grève de la faim

Grèce, Lesbos. Une soixantaine de détenus du camp de la Moria ont entamé une grève de la faim. Ils sont enfermés depuis 174 jours pendant lesquels leur expulsion était de fait impossible à cause de la situation sanitaire. Du 5 au 8 avril de cette année, les détenus ont tenté de faire une grève de la faim qui a cessé après qu’une unité spéciale de la police a violemment interrogé les grévistes et frappé plusieurs d’entre eux dans des conditions qu’on ne connaît pas vraiment étant donné que la peur empêche les migrants de s’exprimer. A la Moria, les tentatives de suicide sont presque hebdomadaires. Le 6 janvier, un détenu iranien de 31 ans s’est suicidé après avoir été détenu à l’isolement et se voir refuser l’accès aux soins psychosociaux. Sa mort a déclenché une enquête criminelle sur le personnel et les services de l’établissement. Les passages à tabac – parfois proches de la torture – sont devenus une routine et ceux qui s’expriment sont menacés de violentes représailles.

#1483 vu sur enoughisenough14.org