Grèce : 134 migrants irakiens ont “volontairement” quitté Athènes pour rejoindre leur pays d’origine, dans le cadre du plan des “retours volontaires” de “migrants économiques”

Grèce. La Grèce débute les “retours volontaires” de “migrants économiques”. Un premier vol est parti d’Athènes jeudi, dans le cadre d’un programme de l’Union européenne jusque là mis en suspend par la crise sanitaire. 134 migrants irakiens ont “volontairement” quitté Athènes pour rejoindre leur pays d’origine. Des photos de leur embarquement dans l’avion montrent des hommes aux visages masqués. Certains brandissent fièrement leur passeport et agitent les bras en guise d’adieu. Au total, 5 000 personnes se verront proposer des incitations au départ de 2 000 euros pour remplir ces nouveaux charters. Il s’agit du “plus important retour sur une base volontaire de migrants économiques jamais mis en oeuvre dans notre pays, et le plus important en Europe cette année”, a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement. Pour faire partie de ce programme, les candidats doivent être entrés en Grèce avant le 1er janvier 2020, et être toujours présents sur les îles de Leros, Samos, Lesbos, Kos et Chios en mer Egée. Ils disposent d’un mois pour faire leur demande. Ce délai peut être prolongé d’un mois supplémentaire pour atteindre le nombre requis de candidatures si celles-ci sont peu nombreuses. La situation dans les camps est telle que les migrants sont de plus en plus nombreux à se résigner à retour au pays, sans qu’il s’agisse en aucune manière de l’expression d’une volonté…

#1370 vu sur www.infomigrants.net