France, Villepinte : des détenus déposent plainte suite au décès de l’un d’entre eux qui est mort dans l’incendie de sa cellule faute d’une intervention suffisamment rapide

France, Villepinte. Des détenus inquiets pour leur sécurité déposent plainte suite au décès de l’un d’entre eux dans l’incendie de sa cellule. Ils sont onze à avoir signé un texte dans lequel ils racontent leur sentiment d’insécurité, après l’incendie. Ils racontent avoir senti l’odeur du corps qui brûle et entendu ses cris, impuissants, alors que d’après plusieurs détenus, les secours auraient mis une heure à intervenir. L’alarme incendie ne se serait pas déclenchée dans le bon bâtiment. Une plainte contre X a été déposée pour “non-assistance à personne en danger” et “mise en danger de la vie délibérée d’autrui”. Deux autres plaintes devraient êtres déposées, dans les prochain jours. Le tribunal administratif de Montreuil a rejeté mercredi la requête des avocats. Il estime que le ministère de la Justice a apporté des garanties suffisantes sur la sécurité incendie de la maison d’arrêt. La direction interrégionale des services pénitentiaires confirme que “la commission incendie concernant la maison d’arrêt de Villepinte a émis un avis favorable en juin 2020”. La version officielle valide l’intervention comme ayant eu lieu moins de 10 minutes après l’alerte, version que contestent les détenus mais aussi certains membres du personnel, et un document confirme que les pompiers sont arrivés dans le bon bâtiment alors que le feu était déjà éteint, et le détenu déjà décédé.

#1217 vu sur www.francebleu.fr