France : plusieurs associations de travailleurs et travailleuses du sexe alertent sur les conséquences de ce second confinement sur leurs conditions de vie et de travail

France. Un communiqué commun signé par plusieurs associations qui défendent les droits des travailleurs-ses du sexe alerte sur les conditions de vie des travailleurs et travailleuses du sexe en ce début de second confinement en France. « Depuis l’instauration du confinement, les TDS sont une nouvelle fois confrontés-es à l’impossibilité de poursuivre leur travail. Ces restrictions engendrent une précarisation extrême de ces personnes déjà vulnérabilisées. Nos associations réclament des mesures de l’État, dont l’indifférence actuelle met en danger les vies des TDS ». En effet les TDS se retrouvent pour la plupart sans ressources. Le communiqué demande la mise en place d’un fonds d’urgence, un moratoire sur les amendes, la pénalisation des clients et les arrêtés anti-prostitution pris par les municipalités, la régularisation des travailleurs-ses du sexe sans-papiers sans quoi il est impossible d’accéder au travail dans l’économie formelle.

#1656 Source seronet.info