France : suite à la mise en évidence de nouveaux “clusters” et alors que des mesures sanitaires spécifiques sont prises un peu partout, pas de mesures de protection dans les prisons ou les centres de rétention alors que des cas sont détectés

France. Suite à la mise en évidence de nouveaux “clusters”, souvent dans des entreprises qui n’ont pas instauré le port du masque comme les dernières dispositions sanitaires les y autorisent, et suite à l’augmentation globale et continue de nouveaux cas, de nouvelles mesures sont prises. Plusieurs régions sont à nouveau classées en rouge, ce qui permet aux préfets de prendre des arrêtés spécifiques (fermeture des bars et restaurants par exemple). Dans de plus en plus de quartiers de villes grandes et moyennes, le masque est obligatoire y compris en extérieur et on retourne à l’interdiction des rassemblements et manifestations de plus de dix personnes “qui ne garantiront pas le respect des mesures barrières”. De nombreux Ehpad sont reconfinés suite à la découverte de cas chez les soignants ou les résidents, les visites sont alors interdites et les résidents sont maintenus dans leurs chambres. Dans les lieux d’enfermement, comme les prisons et centres de rétention, en revanche, où les mesures restrictives n’ont jamais vraiment cessé, peu de mesures de protection sont prises alors que des cas sont détectés chez les détenus ou chez les forces de l’ordre.

#1412 vu sur www.leparisien.fr