France : selon une étude récente de l’INSEE, une importante baisse des mariages et des naissances s’ajoute à la forte hausse des décès (9,1% de décès supplémentaires en 2020 par-rapport à 2019)

France. L’INSEE publie une étude sur les conséquences démographiques de la pandémie et de sa gestion. Il y est montré qu’à la forte hausse des décès s’ajoute une importante baisse des naissances. En 2020, 669 000 personnes sont décédées en France, soit 9,1 % de plus qu’en 2019, une hausse très supérieur aux épisodes caniculaires ou grippaux de ces dernières années. La pandémie de Covid-19 a particulièrement affecté les décès au printemps et en fin d’année. Cette hausse a été très inégale selon les territoires : elle a été plus forte dans la moitié Est de la France métropolitaine, en incluant l’Île-de-France. Mayotte, l’Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes sont au final les trois régions où les excédents de décès sont les plus forts sur l’année. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,1 ans pour les femmes et à 79,1 ans pour les hommes. Elle diminue nettement par rapport à 2019 (– 0,5 an pour les femmes et – 0,6 an pour les hommes). L’INSEE constate aussi un recul de 31 % du nombre de mariages par rapport à 2019.

#1959 Source insee.fr