France, Seine Saint-Denis : depuis le confinement, des psychiatres de Seine-Saint-Denis voient arriver à l’hôpital beaucoup jeunes sans antécédents atteints de “bouffées délirantes aiguës”

France, Seine Saint-Denis. Depuis le confinement, des psychiatres de Seine-Saint-Denis voient arriver à l’hôpital des jeunes sans antécédents atteints de “bouffées délirantes aiguës”, des profils auxquels ces soignants “ne s’attendaient pas du tout”. Il y a ceux qui clament “avoir trouvé le traitement contre le coronavirus”, ceux qui pensent que “tout est de leur faute”, ceux qui “partent dans des délires messianiques”. Et ceux qui affirment carrément “être le virus”. “On s’attendait à une vague d’admissions de patients fragiles en rupture de traitement, et de décompensations de patients déjà suivis. La surprise, ça a été de voir apparaître tout d’un coup beaucoup de premiers épisodes, chez de jeunes patients [18-35 ans] qui arrivent dans un contexte d’urgence”, explique un médecin.

#0617 Source ouest-france.fr