France, Saint Marcellin : les gendarmes renoncent à intervenir contre une rave, repoussés par des jets de pierres, ils préfèrent verbaliser systématiquement le lendemain ceux qui en partent

France, Saint Marcellin (Isère). Environ 200 personnes ont participé durant toute la nuit de samedi à dimanche à une rave party sauvage organisée dans les locaux d’une entreprise désaffectée situés avenue de Chatte à Saint-Marcellin. Quand les gendarmes se sont approchés pour intervenir suite aux appels des riverains, ils se sont fait caillasser, l’intervention a ensuite été annulée. Dans la matinée, les organisateurs de la rave ont fait brûler leur sono sur les lieux. Les gendarmes ont procédé à de nombreux contrôles d’identité à la sortie de la rave et plus d’une centaine de procès-verbaux ont été dressés à l’encontre des participants pour des infractions liées au non-respect du confinement, notamment pour des attestations dérogatoires non conformes. Une enquête a aussi été ouverte par la compagnie de gendarmerie de la ville.

#1745 vu sur ledauphine.com