France, Saint-Etienne : les livreurs en grève ont obtenu d’Uber Eats un minimum horaire (sous conditions), la grève continue alors que Deliveroo a mis en place un “bonus antigrève”

France, Saint-Etienne. Les livreurs de repas de Saint-Etienne, qui sont en grève depuis le 13 décembre et qui avaient notamment bloqué le premier soir différentes chaînes de fastfood, ont pu obtenir de la plateforme Uber Eats un minimum horaire garanti, bien que d’une somme largement insuffisante, de 10euros pour 2H contenant 2 livraisons entre 11h30 et 12h30, et de 12euros pour 2H contenant 2 livraisons entre 19h et 21h. Les grévistes veulent cependant obtenir un prix plancher par livraison. Le mouvement pourrait s’étendre à d’autres villes, et de nouvelles actions sous forme de grèves sont en tout cas envisagées à Saint-Etienne après le 1er décembre, qui pourraient tout particulièrement viser Deliveroo qui n’a pas cherché à contacter le mouvement et qui, le 20 décembre lors d’une grève ayant lieu à Strasbourg et à Villejuif, a mis en place des “bonus antigrève” en augmentant exceptionnellement jusqu’à 3euros le prix d’une livraison.

#1780 Source Francebleu