France, Pyrénées : 200 policiers et militaires, appuyés par un drone, contrôlent la frontière, et les contrôles à bord des trains sont systématiques à la gare de Perpignan

France, Pyrénées. Emmanuel Macron annonçait la semaine dernière un renforcement du contrôle aux frontières, et ce notamment à la frontière franco-espagnole, avec un doublement des effectifs policiers. C’est en effet ce qui est en train d’avoir lieu : 200 policiers et militaires, appuyés par un drone, contrôlent la frontière, et les contrôles à bord des trains sont maintenant systématiques à la gare de Perpignan. “Deux-cents hommes et femmes sont désormais quotidiennement engagés sur la frontière sur le département des Pyrénées-Orientales. Une compagnie de CRS, soit 60 hommes vont être positionnés au Perthus, à la barrière de péage qui voit passer environ 35 000 véhicules par jour. A Cerbère, des unités spécialisées et un drone pour la reconnaissance des chemins et une section sentinelle de 60 hommes appuyés par 60 militaires de la gendarmerie mobile pour les hauts cantons pour empêcher les gens de passer à travers les mailles du filet renforceront les effectifs”, précise Yannick Garden, commandant de la police aux frontières (PAF) des Pyrénées-Orientales. Il communique aussi que “Par rapport à 2019, on a constaté une hausse de 25% des interpellations sur les trois premiers mois de l’année et une augmentation de 50% entre juillet et septembre après le premier confinement”. Plus de 11 000 interpellations ont en effet eu lieu à la frontière depuis janvier, environ 60% se faisant à la gare de péage de Perthus. Deux sessions de deux-trois heures de surveillance téléguidée des chemins pyrénéens par drone sont réalisées tous les jours. En une semaine, six personnes ont été interpellées.

#1674 Source France3régions