France : pour la troisième fois depuis la rentrée, le protocole sanitaire est annoncé comme “renforcé” dans les cantines scolaires, mais les responsables disent être « au maximum » de ce qu’il est possible de faire

France. Pour la troisième fois depuis la rentrée, le protocole sanitaire est annoncé comme “renforcé” dans les cantines scolaires, mais les responsables disent être « au maximum » de ce qu’il est possible de faire. Les cantines sont des lieux où la dénégation de la circulation du virus en vigueur das l’éducation nationale devient intenable. C’est un espace où les élèves sont autorisés à baisser le masque, s’exposant d’autant plus à l’épidémie qu’ils sont en train de manger. Face à ce danger, les mesures prises semblent dérisoires et déjà difficilement applicables. A compter de ce lundi 25 janvier, « le non-brassage entre élèves de classes différentes doit impérativement être respecté » au primaire, quand il n’était jusqu’à présent que vivement préconisé. La fermeture pure et simple des réfectoires est désormais une piste de travail pour maintenir les école ouvertes coûte que coûte. Les collectivités, chargées du fonctionnement de la restauration scolaire rapportent, à une large majorité, pouvoir difficilement faire « plus » ou « mieux » que ce qu’elles font déjà. Placer les élèves en quinconce, proscrire les distributions de nourriture « en vrac », privilégier les « plats complets » (de type lasagnes ou hachis parmentier) pour gagner un peu de temps sur les services, annexer d’autres salles…

#1872 vu sur lemonde.fr