France, Perpignan : la famille d’un détenu apprend son décès plus de trois semaines après qu’il soit survenu

France, Perpignan. La famille d’un détenu apprend son décès plus de trois semaines après qu’il soit survenu. Ce sont des détenus en permission de sortie, eux mêmes très peu informés, qui les ont alertés. Début novembre, le service d’insertion et de probation les rassure en leur disant qu’il va bien et qu’il reçoit bien ses mandats. Mais le 9 novembre, les services de l’état civil téléphonent à la famille et lui annoncent le décès qui date du 18 octobre et est attribué à une fausse route alimentaire. La famille découvre aussi que le corps a été conservé trois semaines à la morgue.

#1685 Source www.midilibre.fr