France, Paris : des soignantes et soignants du collectif de la pédopsychiatrie publique du 19e arrondissement déclarent se mettre en grève “des actes et des données”. Ils refusent le télétravail, la codification des données concernant les patients et de participer au recueil de ces données par le biais du logiciel Cortexte

France, Paris. Des soignantes et soignants du collectif de la pédopsychiatrie publique du 19e arrondissement déclarent se mettre en grève “des actes et des données”. Ils refusent le télétravail, la codification des données concernant les patients et de participer au recueil de ces données par le biais du logiciel Cortexte. Ils s’opposent aux politiques gestionnaires qui sont contradictoires avec toute perspective de soin. Leur communiqué est à lire ici.

#0647 Source blogs.mediapart.fr