France, Paris : alors que l’inquiétude d’un rebond de l’épidémie grandit, le gouvernement annonce pour la rentrée un assouplissement global des mesures dans les écoles si elles entravent la “bonne marche” des établissements scolaires

France, Paris. Alors que le masque devient obligatoire en extérieur dans certains quartiers de la capitale, le ministère de l’Education rend discrètement publiques les mesures de protections sanitaires prévues pour la rentrée scolaire et diffusées aux directeurs d’établissements depuis le 20 juillet : il s’agit d’un assouplissement global des mesures de protection, du moins quand elles pourraient entraver la “bonne marche” des établissements scolaires. Ainsi la distanciation physique sera à respecter dans les classes “quand elle est possible”, c’est-à-dire sûrement pas dans les classe surchargées à 30 ou 35 élèves… Le port du masque serait obligatoire et le ministère affirme avoir un stock suffisant jusqu’au mois de décembre pour en fournir aux enseignants, mais pas aux élèves. Les universités vont rouvrir, elles aussi avec des mesures assouplies. Alors qu’en Italie, des dizaines de milliers d’enseignants sont embauchés pour obtenir des demi-classes qui doivent permettre aux élèves de rester éloignés les uns des autres pendant les heures de cours, la France choisit… de ne rien changer finalement !

#1384 vu sur www.sudouest.fr