France : on apprend qu’un centre a ouvert début avril dans un collège Noisy-le Grand pour regrouper les enfants placés atteints du Covid19

France, Noisy-le-Grand. Ouverture d’un centre pour regrouper des enfants placés atteints du Covid-19. Des éducateurs craignent une « stigmatisation » et s’inquiètent, par ailleurs, des effets du confinement pour les jeunes : maltraitance, fragilisation des familles d’accueil, etc. Des recrutements d’animateurs ont eu lieu pour travailler dans un « internat de confinement pour des enfants symptomatiques ou malades » du Covid-19.” Le problème, c’est pas le Covid à l’ASE, c’est l’ASE” précise une animatrice. Depuis, le département a fait savoir que le centre, créé dans un collège de Noisy-le-Grand, avait ouvert ses portes début avril, afin de « prendre en charge dans un premier temps jusqu’à 10 enfants […] ne nécessitant pas une hospitalisation », avec un accompagnement éducatif, médical et psychologique. La situation des enfants placés est en effet catastrophique, même si la création de ce centre pose beaucoup de questions. Ainsi dans le département, deux enfants placés en famille d’accueil se sont retrouvés seuls parce que les adultes de leur famille d’accueil ont été hospitalisés. Un éducateur de l’ASE 93 est resté sidéré par cette situation : « Une famille d’accueil a dû être hospitalisée car atteinte du Covid-19. Elle hébergeait deux enfants et avait dit que les petits étaient pris en charge par les voisins. Or quand les collègues de permanence sont allés sur place, ils se sont rendu compte que les voisins leur donnaient juste à manger, mais qu’ils étaient seuls à la maison. »

#0154 Source : mediapart.fr