France, Nord : la diffusion de musique amplifiée est interdite sur la voie publique en vertu d’un arrêté pris par la préfecture

France, Nord. La diffusion de musique amplifiée est interdite sur la voie publique dans toutes les communes du Nord jusqu’au 16 février, en vertu d’un arrêté pris par la préfecture qui explique que “cette interdiction vise à limiter le brassage des populations et la multiplication des chaînes de transmission du virus”. “L’utilisation d’équipements de sonorisation pour la diffusion de messages, lors de manifestations revendicatives”, reste, elle, autorisée. L’arrêté “a été pris suite à un retour d’expérience”, après une manifestation le 16 janvier à Lille, “lors de laquelle des véhicules étaient arrivés avec de la musique amplifiée, créant des attroupements qui n’avaient rien à voir avec les revendications exprimées et n’étaient pas en accord avec le protocole sanitaire”. Ce jour-là, des manifestations contre la loi “sécurité globale” avaient été rejointes, dans plusieurs villes, par des personnes qui entendaient défendre le “droit à la culture”. A Lille notamment, le défilé avait pris un air de techno-parade. Pourtant le même genre d’interdiction avait été annulée à Rouen par le tribunal administratif le 1er octobre au motif que la notion de “musique amplifiée” n’était pas assez définie et que « La diffusion de musique dans un bar ou sur une voie publique n’est pas susceptible par elle-même ou en raison du comportement qu’elle induirait chez les auditeurs de favoriser la propagation du virus ».

#1902 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr