France, Nord. Des soignants des établissements publics de santé mentale dénoncent l’interdiction qui leur a été faite par leur direction de porter des masques.

France, Nord. Des soignants des établissements publics de santé mentale dénoncent l’interdiction qui leur a été faite par leur direction de porter des masques. Ils sont inquiets pour leur santé, celle de leurs patients et de leurs proches. “On nous interdit de porter des masques, qu’ils soient chirurgicaux ou FFP2. Ils nous avaient d’abord expliqué que c’était une question de gestion des stocks, mais parallèlement, ils nous interdisent de porter nos masques personnels sous prétexte que ça créerait de l’inégalité entre les soignants”, déplore un soignant. Face à cette interdiction qu’il ne comprend pas, il voulait en porter, mais il a changé d’avis : “Certains collègues ont subi des pressions de la hiérarchie.” L’annonce du port de masque obligatoire dans ces structures à partir du 11 mai fait un effet ubuesque : pourquoi ne pas avoir protégé depuis le début soignants et patients de structures de soin psychiatriques ?

#0361 vu sur /france3-regions.francetvinfo.fr