France, Nice : ce sont des détenus en fin de peine qui cuisinent les repas des surveillants depuis que le service de restauration du personnel pénitentiaire a rouvert il y a six mois

France, Nice. On apprend dans un article de presse qui fait la louange du travail en prison, que ce sont des détenus en fin de peine qui font les repas des surveillants depuis que le service de restauration du personnel pénitentiaire a rouvert il y a 6 mois, dans le cadre d’un partenariat avec le Forum Jorge François. Rappelons que Macron s’était engagé à « l’activité au cœur de la peine, qu’il s’agisse de travail ou de formation ». L’exploitation jusqu’en prison, à bosser pour des sommes dérisoires, et en plus pour nourrir ses geôliers !

#1973 Source lemonde.fr