France, Mesnil Amelot : un foyer épidémique de Covid-19 a été déclaré au sein du centre de rétention administrative, avec des agents de police au frontières et des détenus contaminés, les mesures prises sont tardives et insuffisantes

France, Mesnil Amelot. Un foyer épidémique de Covid-19 a été déclaré au sein du centre de rétention administrative. Trois agents de la police aux frontières en poste au CRA n°3 ont été testés positifs le 7 août. Des associations demandent la fermeture immédiate du centre par précaution. La Cimade a interrompu sa présence physique et mis en place une permanence téléphonique pour répondre aux demandes des personnes enfermées. Le 10 août, information a été donnée que deux personnes privées de liberté dans le CRA n°3 et un agent de la police aux frontières du CRA n°2 étaient également testés positifs. Les salariés de l’entreprise chargée du nettoyage ont exercé leur droit de retrait lorsqu’ils ont appris la propagation de l’épidémie. L’Unité médicale du CRA (UMCRA) prône une fermeture pour désinfection et considère le maintien en rétention des personnes comme incompatible avec les mesures d’isolement à respecter pour limiter la contagion. Malgré cette situation et la suspension des nouveaux enfermements prononcée à partir du 10 août, de nouvelles personnes ont été enfermées ce week-end au Mesnil-Amelot où les tensions, selon les témoignages recueillis, sont fortes. Les deux personnes testées positives au CRA n°3 ont été transférées lundi au CRA de Vincennes (alors que les résultats des tests sont disponibles depuis samedi), en cellules d’isolement disciplinaire qui ne sont pas équipées pour accueillir des malades. Plusieurs autres personnes suspectées d’être infectées ne peuvent être isolées faute d’espace adapté. Certaines d’entre elles sont en cours de transfert vers d’autres CRA.

#1392 vu sur www.lacimade.org