France, Mesnil-Amelot : sept retenus du CRA sont jugés par le tribunal correctionnel de Meaux pour avoir participé à une rébellion au cours de laquelle deux des bâtiments ont subi des incendies

France, Mesnil-Amelot. Sept retenus du centre de rétention administrative sont jugés par le tribunal correctionnel de Meaux pour avoir participé à une rébellion qui a eu lieu le 20 janvier dernier (lien brève) et au cours de laquelle deux des bâtiments du CRA ont subi des dégâts importants, suite à des incendies. Ces ressortissants tunisien, égyptien, congolais, pakistanais et algérien sont donc accusés d’être responsables d’une révolte, dont l’origine serait liée au refus de certains retenus de subir un test PCR. Quatre d’entre eux comparaissent pour avoir participé aux départs de feu. Tous contestent leur participation aux faits. La défense a soulevé diverses conclusions de nullité et dénoncé la gestion de la crise sanitaire dans ces lieux d’enfermement où la plupart des retenus restent le temps maximal parce que les frontières sont fermées. Ce jour-là, les retenus, au nombre de 70 dans l’ensemble du centre, ont été regroupés dans une seule pièce pendant plusieurs heures.

#1931 Source leparisien.fr