France, Matoury (Guyane). Malgré le contexte de crise sanitaire du Covid-19 et la quasi impossibilité d’effectuer les reconduites aux frontières, les placements au centre de rétention administratif de Matoury n’ont jamais cessé.

France, Matoury (Guyane). Malgré le contexte de crise sanitaire du Covid-19 et la quasi impossibilité d’effectuer les reconduites aux frontières, les placements au centre de rétention administratif de Matoury n’ont jamais cessé. Le 17 mars, jour d’instauration du confinement, une dizaine de personnes enfermées au CRA avaient été libérées mais, en un peu plus d’un mois, 41 personnes y ont été placées. Sept d’entre elles étaient encore en rétention lundi. « Nous avons fait en sorte, malgré les difficultés liées au confinement et à la fermeture des frontières, de continuer à procéder à deux types de placements au CRA : les sortants de prison et les personnes représentants un risque pour l’ordre public » explique Daniel Fermon, sous-préfet directeur général de la sécurité, de la réglementation et des contrôles. La machine à expulser se démène pour faire perdurer son fonctionnement.

#0357 vu sur www.franceguyane.fr