France : avec le déplacement des vacances, les nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie cherchent à éviter à tout prix d’acter la nécessaire fermeture des établissements scolaires

France. Sans lésiner sur les métaphores guerrières, Macron annonce les nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie : il se refuse à tout confinement et généralise les mesures déjà en place dans quelques départements dont les hauts de France et l’Ile de France, auxquelles s’ajoute l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique. Annonce est faite d’un renforcement des contrôles, en particulier des circulations inter régionales. Pour ce qui est des écoles, la formule choisie cherche à éviter à tout prix de formuler une réelle fermeture puisque les écoliers seront en distanciel la semaine prochaine, puis les vacances de pâques sont décalées pour toutes les zones et ferment de fait les établissements pour une durée de quinze jours. Ensuite aurait lieu une rentrée en présentiel sauf pour les collèges et lycées qui resteraient une semaine de plus en distanciel. En tout 3 semaines à un mois de fermeture des locaux dont quinze jours de vacances. Pour les maternelles et primaire, il s’agit donc de 3 jours de fermeture supplémentaires puisque le lundi de pâques est férié. Il s’agit visiblement de maintenir le plus tard possible l’illusion de la possibilité de maintenir ce qu’il reste du bac en fin d’année (“grand oral” et épreuves de philo pour les terminales, écrit et oral de français pour les premières), alors que les horaires de cours suivis sont très disparates sur le territoire, certains lycées étant passés en demi jauge plus tôt que d’autres.

#1971 Source rtl.fr