France : les médecins scolaires se disent débordés par les signalements de cas ou de suspicion de cas de covid

France. Alors que la diffusion de l’épidémie de Covid dans les établissements scolaires est fortement minimisée, notamment par la nouvelle directive qui demande que les cas ne soient remontés qu’une fois par semaine, et dans un contexte où très peu d’informations filtrent sur la situation générale de chaque établissement, dont ni les enseignants, ni les parents ne sont informés, les médecins scolaires (déjà trop peu nombreux) se disent débordés par les signalements de cas ou de suspicion de cas qui leur parviennent. C’est aussi le cas des infirmières qui passent leur temps à renvoyer en classe des élèves symptomatiques faute de solutions pour les mettre à l’écart.

#1576 Source francetvinfo.fr