France : l’entreprise de gestion de données Idemia est choisie pour la gestion des informations biométriques de tous les entrants dans l’union européennes qui constituera le plus gros fichier biométrique au monde

France. L’entreprise française de gestion de données Idemia devient “portier de l’Europe”. Elle a été choisie, avec Sopra Steria, par eu-LISA (L’Agence de l’Union européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle au sein de l’espace de liberté, de sécurité et de justice) pour développer le nouveau système partagé de correspondances biométriques permettant de sécuriser les contrôles aux frontières de l’espace Schengen. D’ici 2022, il s’agira de l’un des plus grands systèmes biométriques au monde, intégrant une base de données comprenant les empreintes digitales et les photos biométriques de plus de 400 millions de ressortissants de pays tiers. Ce nouveau système se combinera avec d’autres modes de fichage, comme le système d’information Schengen (SIS), le système d’information des visas (VIS), Eurodac (base de données européenne des empreintes digitales des demandeurs d’asile) et le futur ECRIS-TCN (système européen d’information sur les casiers judiciaires pour les ressortissants de pays tiers). Ses dirigeants se déclarent fiers de dépoyer « des technologies biométriques de pointe et s’engage fièrement à contribuer à l’une des bases de données biométriques à grande échelle les plus exigeantes au monde en matière de précision et de rapidité, au service d’une Europe plus sûre ».

#0890 Source onezero.medium.com