France : l’assemblée a voté dans la nuit la proposition de loi controversée prévoyant des «mesures de sûreté» pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine

France. L’Assemblée nationale a voté dans la nuit la proposition de loi controversée prévoyant des «mesures de sûreté» pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine . L’autorité judiciaire pourra imposer durant cinq ou dix ans à ces personnes l’obligation de répondre aux convocations du juge d’application des peines, d’établir sa résidence en un lieu déterminé, des interdictions d’entrer en relation et de paraître dans certains lieux, et encore l’obligation de pointage ainsi que, sous réserve de l’accord de la personne, le port du bracelet électronique. Les socialistes et le front de gauche se sont abstenus. Une grande partie des députés qui ont voté pour trouvent le texte très insuffisant et ont cherché à prolonger et durcir ces mesures, agitant la sortie de prison prochaine d’islamistes radicaux arrêtés ces dernières années.

#1033 vu sur lefigaro.fr