France, Montgenèvre : de nombreux migrants interceptés dans la montagne racontent comment les forces de l’ordre refusent de prendre en compte leur demande d’asile et les refoulent immédiatement vers l’Italie

France, Italie. De nombreux migrants interceptés dans la montagne, côté français vers Montgenèvre racontent que les forces de l’ordre refusent de prendre en compte leur demande d’asile et les refoulent immédiatement vers l’Italie voisine. La Police aux frontières est autorisée à contrôler les papiers des personnes entrant sur le territoire français, elle peut donc expulser toute personne en situation irrégulière. On parle dans ce cas de “non admis”. En revanche, elle ne peut expulser un étranger qui demande l’asile. Dans ce cas précis, la Police aux frontières doit alors enregistrer la demande d’admission au titre de l’asile et transmettre le dossier au ministère de l’Intérieur, compétent pour accepter ou refuser l’entrée en France, basant sa décision sur avis de l’Ofpra. Le comportement des policiers français qui refouleraient les migrants en quelques heures sans les laisser demander l’asile, serait très fréquent, à l’instar de ce qui se passe sur les côtes libyennes et grecques. D’après une association locale, loin d’être découragés par les pushbacks, les migrants prennent de plus en plus de risques et empruntent des chemins de plus en plus escarpés.

#1911 vu sur infomigrants.net