France, Etats Unis : la société française de drones Parrot vend ses drones à la police américaine pour surveiller les manifestations émeutières suite à la mort de Georges Floyd, et sort une toute nouvelle version plus performante

France, Etats Unis. La société française de drones Parrot vend ses drones à la police américaine pour surveiller les manifestations émeutières suite à la mort de Georges Floyd. La dernière version de son drone Anafi vient d’être présentée. Plus performant que son prédécesseur, il est équipé de caméras d’imagerie thermique et de la possibilité de surveiller les gens à 5 km même sous la pluie. Il a été initialement développé pour un programme gouvernemental visant à construire de petits drones de reconnaissance pour les soldats, et trouve un nouveau débouché dans la surveillance des émeutes urbaines. Parrot utilise la technologie développée pour les smartphones – caméras, gyroscopes, GPS, puces Wi-Fi. Face à la question de savoir ce qu’il pense de l’utilisation de ses drones pour la surveillance des manifestants anti racistes, Henri Seydoux, le président de la firme affirme : ” Je ne suis personne pour vérifier l’éthique de la police d’une ville aux États-Unis. Ce n’est pas mon rôle. Nous vendons des drones, un outil moderne qui doit être utilisé de manière éthique.”

#1097 vu sur www.protocol.com