France, Condom : une employée de lME de Moussaron “Terre d’Envol”, qui avait été licenciée parce qu’elle avait dénoncé à l’ARS en 2013 des maltraitances sur les enfants et jeunes adultes handicapés gagne son recours

France, Condom (Gers). Une employée de l’Institut Médico Educatif de Moussaron “Terre d’Envol”, qui avait été licenciée parce qu’elle avait dénoncé à l’ARS en 2013 des maltraitances sur les enfants et jeunes adultes handicapés résidant dans ce centre, gagne aujourd’hui son recours. Elle avait été licenciée pour inaptitude. Des images étaient alors sorties dans la presse, montrant des enfants enfermés dans des box vitrés dépourvus de poignée intérieure, des adolescents faisant leur toilette ou allant aux toilettes en présence d’autres résidents du centre. La personne qui a dénoncé ces abus de pouvoir était employée en tant qu’aide médico-psychologique. L’ARS, après enquête, avait de fait relevé des manquements graves dans l’accueil de ces enfants et jeunes adultes, évoquant notamment un non-respect de la dignité, de l’intimité et du bien-être physique et psychologique s’apparentant à de la maltraitance institutionnelle. Licenciée en 2014 pour inaptitude la salariée avait déposé un recours auprès du tribunal des prud’hommes, mais l’affaire n’avait été examinée qu’en 2019 et elle avait alors été déboutée de sa demande. Mais la cour d’appel d’Agen vient de reconnaître que le licenciement n’avait pas de causes réelles et sérieuses et que l’IME aurait dû mettre en place une cellule de soutien psychologique pour aider les employés à faire face à ces situations (sic !). En janvier 2020, 7 anciens dirigeants de l’IME Moussaron ont aussi été mis en examen pour harcèlement moral.

#1295 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr