France, Clichy-la-garenne : de lourdes peine dont une incarcération immédiate pour les sept inculpés des émeutes du 21 avril

France, Clichy-la-garenne. Sept jeunes hommes passent en procès pour avoir participé à des émeutes urbaines à Clichy­-la-­Garenne suite au fait qu’une voiture de police ait percuté un motard à Villeneuve-la-garenne, le 21 avril. Les sept inculpés ont été interpellés suite à l’identification d’une vingtaine de personnes sur les caméras de vidéosurveillance. Cinq d’entre eux ont été placés en détention provisoire le 22 avril quand le procès a été renvoyé, les deux autres ont été libérés sous contrôle judiciaire. A la barre, alors que leur présence sur les lieux pendant la nuit est, en soi, incriminé par la juge, l’un d’entre eux, qui se voit reprocher les faits les plus graves, affirme « Sur Snapchat, il y avait un message parlant d’un gros rassemblement pour faire une émeute contre la police. C’est des gens de Villeneuve qui l’ont posté pour foutre le bordel. » La présidente : « Donc vous aviez l’intention de participer à l’émeute ? » Lui : « Ben oui». La juge suit les réquisitions du procureur et les condamne à des peines de prison allant de cinq mois avec sursis à neuf mois ferme, peine aménageable. Un seul d’entre eux, qui a gardé le silence, prend ses sept mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Il est donc reparti en détention. Voilà pour ce qui est d’une justice supposée fonctionner “au ralenti” et des prisons sensées se “désengorger” !

La brève concernant l’accident qui à déclenché les émeutes se trouve ici

#0517 Source Le Monde du 06/05