France, Cholet : le tribunal administratif annule pour la deuxième fois le couvre-feu que le maire de la ville, Gilles Bourdouleix, connu pour avoir dit qu’Hitler n’avait «peut-être pas tué assez» de tziganes, tient absolument à instituer en plus du confinement

France, Cholet. Le tribunal administratif annule pour la deuxième fois le couvre-feu entre 21h, puis 22h et 5h du matin que le maire de la ville tient absolument à instituer en plus du confinement. Ce même maire, Gilles Bourdouleix (ex-UDI) avait été condamné en 2014 pour apologie de crime contre l’Humanité, après avoir dit que Hitler n’avait «peut-être pas tué assez» de tziganes alors qu’il intervenait sur un terrain occupé par plus d’une centaine de caravanes de gens du voyage. Plusieurs maires de Vendée ont également pris des arrêtés de couvre-feu, à La Roche-sur-Yon, Fontenay-le-Comte et Luçon. Le Conseil d’État avait désavoué le maire de Sceaux dans les Hauts-de-Seine le 17 avril. Ce maire voulait imposer le port du masque à la population. Mais dans le cadre de la pandémie de coronavirus, le Conseil d’État avait indiqué que “les maires ne peuvent, de leur propre initiative, prendre d’autres mesures que celles décidées par l’État”.

#0450 Source france3-regions.francetvinfo