France : à Calais, 263 migrants évacués dans des centres d’hébergement du département

France, Calais. 263 migrants de Calais ont été « mis à l’abri » dans des centres d’hébergement du département, notamment dans un centre de vacances de Merlimont, dans un hôtel à Fouquières-les-Béthune et dans un centre sportif de Liévin, dans le Pas-de-Calais. Dans le même temps des opérations continuent d’être réalisées sous l’autorité du procureur de Boulogne-sur-Mer ayant pour but « d’éviter la constitution de campements insalubres qui deviendraient en peu de temps des bidonvilles », a expliqué la préfecture, assurant que chaque opération était « accompagnée de propositions de mise à l’abri », c’est-à-dire de déplacement forcé vers divers lieux d’hébergement. D’autres départs doivent être organisés la semaine prochaine. Dans une lettre ouverte, plusieurs associations ont alerté mardi le préfet du Pas-de-Calais « sur la situation matérielle désastreuse des personnes exilées qui survivent à Calais », pointant notamment les repas distribués par l’État et la quantité d’eau mise à disposition des réfugiés qu’ils jugent insuffisants. Les associations ont aussi exprimé leur « incompréhension totale » face « aux opérations d’expulsions quotidiennes qui sont en incohérence avec le contexte sanitaire actuel ». Entre 650 migrants, selon la préfecture, et un millier, selon les associations, vivent actuellement à Calais dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre, en majorité des personnes originaires du Soudan, d’Erythrée, d’Afghanistan et d’Iran.

#0145 Source : Le Parisien du 10/04/2020