Europe : l’U.E finance un projet de développement de drones pilotés par intelligence artificielle pour patrouiller de manière autonome aux frontières de l’Europe

Europe. L’Union Européenne finance depuis le mois de mai un projet de développement de drones pilotés par l’intelligence artificielle et conçus pour patrouiller de manière autonome aux frontières de l’Europe. Les drones devraient opérer en essaims, coordonnant et corroborant les informations diffusées ensuite dans les flottes de quadricoptères, de petits avions à voilure fixe, de véhicules terrestres, de sous-marins et de bateaux, en vue d’interventions. Les développeurs du projet, connus sous le nom de Roborder, affirment que les robots seront en mesure d’identifier les humains et de décider sans intervention humaine s’ils représentent une menace. S’ils déterminent que vous avez commis un crime, ils en informeront la police des frontières. Les caméras de drones n’utiliseront pas la technologie de reconnaissance faciale dans le cadre de ce projet, a expliqué Ioannidis, directeur technique de Roborder, et ne pourront pas non plus déterminer les caractéristiques humaines, telles que la taille, le poids, l’âge, la couleur de la peau ou le sexe perçu. Pourtant, Ioannidis a admis que l’ajout de la reconnaissance faciale au système Roborder plus tard serait «technologiquement possible». De la même manière ces drones auraient pour mission d’informer les autorités et ne seraient donc pas armés, sans que cet état de fait ne donne aucune garantie sur l’avenir.

#1221 vu sur theintercept.com