Europe : l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex dit n’avoir pas trouvé de preuves concernant le refoulement de migrants vers leur destination d’origine, pourtant particulièrement bien documenté

Europe. L’agence européenne de surveillance des frontières Frontex dit n’avoir pas trouvé de preuves concernant le refoulement de migrants vers leur destination d’origine, pourtant particulièrement bien documentées, particulièrement en mer Egée. L’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes a été pointée du doigt en octobre dans une enquête de plusieurs médias, dont le magazine allemand Spiegel, l’accusant d’être impliquée avec les garde-côtes grecs dans des incidents de refoulement de bateaux de demandeurs d’asile de Grèce vers la Turquie (lien brève).

#1860 Source lefigaro.fr