Etats Unis, Ware : violente révolte des détenus de la prison qui sont sortis de leurs cellules en profitant de systèmes de fermeture défectueux, ont frappé des matons et ouvert d’autres cellules.

Etats Unis, Ware (Georgie). Une violente révolte a lieu dans la prison pendant le week-end. Les détenus sont sortis de leurs cellules en profitant de systèmes de fermeture défectueux. Un maton a été enfermé dans une cellule et frappé à la tête, tandis qu’un autre a été battu et poignardé avant que les détenus n’utilisent les clés pour laisser sortir d’autres personnes enfermées, d’après les matons. Ils ont aussi raconté qu’une voiturette de golf avait été incendiée, des fenêtres brisées et que les détenus avaient saisi des masques à gaz, des boucliers anti-émeute, des radios des gardiens et au moins un Taser, qui avait été tiré sur des agents, pendant le chaos. Au moins trois prisonniers ont été blessés avant que la situation ne soit jugée “maîtrisée” à 1 heure du matin. Un gardien est resté hospitalisé lundi et deux autres démissionnent, attribuant la cause des événements au manque de personnel en lien avec la pandémie dans une prison qui enferme plus de 1500 personnes. La situation dans la prison a été très tendue ces dernières semaines ces dernières semaines parce que l’établissement a été placé en lock-out après qu’un homme purgeant une peine d’homicide involontaire a été tué dans ce que les responsables ont qualifié de bagarre avec un autre prisonnier. Par ailleurs, les détenus de Ware disent avoir peur que le système pénitentiaire ne les protège pas du COVID-19. Près de 1000 détenus dans les prisons de Géorgie ont été testés positifs et 33 sont décédés, dont deux dans l’État de Ware, selon les registres de l’État.

#1361 vu sur www.ajc.com