Etats Unis : une note interne des autorités fédérales s’inquiète du fait que les masques empêchent la reconnaissance faciale dès le début des d’émeutes qui suite à la mort de Georges Floyd

Etats Unis. Selon une note interne du département de la Sécurité intérieure datée du 22 mai et diffusée parmi les informations des Blueleaks, les autorités fédérales s’inquiètent du fait que les masques contre le virus empêchent la reconnaissance faciale de la police. Le texte en question, rédigé par le DHS Intelligence Enterprise Counterterrorism Mission Center en collaboration avec une variété d’autres agences, y compris les services des douanes, de la protection des frontières et de l’immigration “examine les impacts potentiels que l’utilisation généralisée des masques de protection pourrait avoir sur les opérations de sécurité qui intègrent des systèmes de reconnaissance faciale – tels que des caméras vidéo, du matériel et des logiciels de traitement d’image et des algorithmes de reconnaissance d’image – pour surveiller les espaces publics pendant l’urgence de santé publique Covid-19 en cours et dans les mois suivant la disparition de la pandémie.” Le Minnesota Fusion Center, une agence de renseignement post-11 septembre a fait circuler cette note le 26 mai auprès de certains services locaux, alors que des manifestations se formaient contre le meurtre de George Floyd. La note dit craindre que les contestataires “ne profitent de l’épidémie” pour se masquer lors des manifestations : « les extrémistes violents et autres criminels qui ont toujours maintenu un intérêt à éviter la reconnaissance faciale», indique le texte, «sont susceptibles de saisir de manière opportuniste les mesures de sécurité publique recommandant le port de masques faciaux pour nuire à l’efficacité des systèmes de reconnaissance faciale ». Pendant ce temps, des techos zélés, par exemple sur le site faceidmasks.com, proposent des masques imprimés avec la partie cachée du visage de la personne, qui seraient en mesure de permettre une reconnaissance faciale malgré la protection, ce qui est, a minima, douteux étant donné que la reconnaissance faciale fonctionne en 3D

#1226 vu sur theintercept.com