Etats Unis : Uber licencie 3500 employés par visioconférence ; comme dans les tribunaux, les patrons profitent de l’épidémie pour accélérer les procédures…

Etats Unis. L’entreprise Uber licencie 3 500 personnes en même temps (soit 14% de ses effectifs) par visioconférence sur Zoom. La directrice du département clientèle d’Uber a annoncé leur licenciement aux employés concernés en trois minutes. La mesure concerne des membres du personnel administratif. La direction s’est justifiée de ce procédé par le fait que les employés étaient de toutes manières en télétravail. UberEats a en revanche fortement bénéficié de l’épidémie avec un chiffre d’affaires en hausse de 53%. D’autres entreprises ont déjà utilisé ce procédé pour licencier massivement du personnel, comme la start-up américaine TripActions, basée à Palo Alto, qui a mis fin au contrat de travail d’une centaine de ses employés lors d’une visioconférence qui s’est également tenue sur Zoom. Comme dans les tribunaux, les patrons profitent de l’épidémie pour accélérer les procédures…

#0681 Source bfmtv.com