Etats Unis, San Quentin : au nom de la protection contre le virus tous les appels téléphoniques sont interdits empêchant les proches d’être informés des ravages en cours de l’épidémie

Etats Unis, San Quentin (Californie). Le directeur de la prison géante de San Quentin dans laquelle le virus se propage depuis le mois de juin a annoncé l’interdiction de tous les appels téléphoniques, au nom de la protection contre le virus. En l’absence de raison sanitaire valable, cette mesure ressemble à une tentative pour empêcher les prisonniers de donner des nouvelles directes de l’avancée de la maladie, de leurs symptômes et de ceux des autres. Alors que les parloirs sont aussi interdits depuis plusieurs mois, les proches sont très inquiets de cette perte de toute possibilité de contact. A ce jour, sont décomptés 2 032 cas et 10 décès.Un détenu libéré le 6 juillet raconte ce qui se passe à l’intérieur et la rapidité de la propagation du virus, à propos duquel les détenus sont mieux informés par la télé que par l’administration pénitentiaire, y compris pour ce qui se passe dans la prison, le fait que beaucoup de détenus sont trop shootés par les médicaments pour respecter les mesures sanitaires, le fait qu’on lui ait donné un masque efficace à sa sortie mais pas avant. Un centre de commandement médical a été créé avec des tentes et un bâtiment transformé en un centre de soins de 220 lits. Les autorité prévoient que l’épidémie de COVID-19 à la prison de San Quentin doublera au cours des 10 prochains jours

#1197 vu sur abc7news.com