Etats-Unis, Portland : les manifestants rapportent des effets secondaires graves et durables liés à des gaz chimiques toxiques utilisés par les agents fédéraux

Etats Unis, Portland. Les manifestants de Portland rapportent des effets secondaires graves et durables qui impliqueraient que les agents fédéraux ont utilisé des gaz chimiques toxiques lors de «l’opération Diligent Valor». Lors de l’utilisation de certaines grenades lacrymogènes à partir de mi-juillet, les manifestants ont été pris de vomissements, d’évanouissements, certains ont eu des difficultés de locomotion. Ces effets ont perduré pour certains manifestants, en particulier des brûlures aux poumons et un dégoût persistant pour la nourriture. Après que des agents fédéraux du Department of Homeland Security, l’utilisation d’irritants chimiques s’est intensifiée. Parmi les produits que les agents fédéraux semblent avoir utilisés, il y a une «grenade fumigène» à l’hexachloroéthane fabriquée par une société appelée Defence Technology et vendue sous le nom de «Maximum HC Smoke». Sur 20 grenades récupérées après les manifestations, au moins cinq portaient encore des étiquettes de technologie de défense renvoyant à ce produit normalement réservé aux grenades fumigènes. Ce produit est connu pour ses effets cancérigènes et pour sa nocivité sur l’environnement avec la défoliation des végétaux par exemple.

#1580 Source Theintercept.com