Etats Unis : point sur les prisons privées pour migrants dont 40 ont été construites depuis l’arrivée de Trump au pouvoir.

Etats Unis. Le maintien en rétention des migrants est en forte hausse aux Etats-Unis depuis l’élection de Donald Trump. 40 nouveaux centres en grande partie gérés par des opérateurs privés ont été construits, ce qui amène à 220 le nombre de ces prisons pour migrants gérées par l’ICE, la plupart du temps privées. “Le système de rétention a explosé, générant des milliards de dollars pour des opérateurs privés”, écrivent les grandes organisations de défense des droits humains ACLU, Human Rights Watch et National immigrant Justice Center. Le gouvernement a demandé une enveloppe de 4,1 milliards de dollars pour financer les centres de rétention en 2021 dans le but de porter à 60.000 le nombre d’étrangers détenus chaque jour en moyenne, à quoi il faut ajouter les 20 000 migrants détenus aux frontières. Ces structures, déjà mal équipées pour faire face aux urgences médicales, sont complètement défaillantes au niveau sanitaire face au Coronavirus. Selon ICE, 449 des près de 30.000 étrangers actuellement détenus dans ces centres, et 36 gardiens, sont malades du Covid-19. De nombreuses révoltes, mutineries et tentatives d’évasion ont lieu actuellement dans ces prisons.

#0436 nouvelobs.com