Etats Unis, Nouvelle Orléans : les travailleurs de l’assainissement, très majoritairement afro-américains, sont en grève depuis plus d’un mois maintenant.

Etats Unis, Nouvelle Orléans. Les travailleurs de l’assainissement à la Nouvelle Orléans, très majoritairement afro-américains, sont en grève depuis plus d’un mois maintenant. Le contexte des mobilisations suite à la mort de Georges Floyd intensifie les confits menés par les travailleurs pauvres un peu partout dans le pays. Ces travailleurs de l’assainissement, également connus sous le nom de «trémies» (parce qu’ils montent et descendent des camions pour vider les poubelles), ont cessé le travail depuis le mois de mai pour protester contre les bas salaires et le manque d’équipement de sécurité. Dans plusieurs villes du pays, des grèves dans ce secteur ont abouti sur l’instauration de primes de risque et d’équipements de protection individuelle. Leur employeur, Metro Service Group, fournit des services d’assainissement à la Nouvelle-Orléans, ainsi qu’à d’autres villes du Sud et à Philadelphie. Metro emploie ces salariés par l’intermédiaire d’une agence de recrutement privée, PeopleReady, ce qui les empêche d’avoir droit aux avantages sociaux (congés maladie, congés payés, etc.) des autres employés gérés par la municipalité. Ceux d’entre eux qui poursuivent la grève depuis plus d’un mois survivent grâce à la générosité des voisins qui apportent de la nourriture chaude et de l’épicerie sur les piquets de grève assurés dès le petit matin, et un GoFundMe qui a réuni plus de 135 000 $. Au cours de la deuxième semaine de grève, Metro Service Group avait remplacé les travailleurs en grève par du personnel pénitentiaire à libération conditionnelle par l’intermédiaire d’une autre entreprise privée, Lock5 LLC . Ces travailleurs incarcérés sont payés encore moins que les salariés en grève.

#01000 vu sur scalawagmagazine.org