Etats Unis : IBM, accusée d’utiliser illégalement des millions de photos pour entraîner son IA sans autorisation, déclare mettre fin à ses programmes de développement de reconnaissance faciale et affirme que les technologies actuellement utilisées ne sont pas fiables

Etats Unis. La société IBM déclare mettre fin à ses programmes de développement de reconnaissance faciale et affirme que les technologies actuellement utilisées ne sont pas fiables. Cette décision s’affiche comme liée aux débats éthiques suite au déécès de Georges Floyd aux mins de la police : “Nous devons investir dans des technologies qui aident à atténuer la fracture numérique, pas des technologies qui créent un système de surveillance qui exacerbe les abus de la police et le racisme structurel”. La décision d’IBM intervient deux ans après que, pour la première fois, des chercheurs ont pu prouver que les algorithmes de détection des systèmes de reconnaissance faciale peuvent être influencés par des critères raciaux, y compris ceux proposés par IBM. Par ailleurs, plus récemment, IBM a été accusé d’utiliser plus d’un million de photos disponibles sur Flickr sous licence Creative Commons pour entraîner son IA de reconnaissance faciale, sans que les personnes à qui appartiennent ces photos aient été prévenues.

#0901 vu sur lesnumeriques.com