Etats Unis : des activistes cherchent à retourner la reconnaissance faciale contre les policiers américains

Etats Unis. Des activistes cherchent à retourner la reconnaissance faciale contre les policiers américains. Le dispositif qui permet à la police d’identifier automatiquement quelqu’un en temps réel est utilisé dans un flou juridique par la police dans de nombreux états du pays. Des cyber-activistes tentent d’utiliser cette technique pour identifier les policiers. La réalisation d’algorithmes de reconnaissance faciale est devenue plus simple, notamment avec la plateforme TensorFlow de Google. Celle-ci permet de créer des modèles de machine learning. C’est à l’aide de cet outil qu’un manifestant qui s’est fait gazer lors d’une manifestation à Portland dans l’État de l’Oregon crée une application pour identifier les forces de l’ordre. Le système serait déjà capable de reconnaitre 20% des policiers. La plupart des photos ont été collectées sur Facebook. Dans cet État, une loi fédérale a interdit aux policiers d’utiliser cette technologie dans le cadre de leur travail, mais puisqu’elle ne s’applique pas aux citoyens, Christopher Howell développe ouvertement son projet.

#1624 vu sur www.clubic.com