Etats Unis, Dallas : des vidéos de K-pop inondent l’application iWatch Dallas, mise en place pour la délation collective depuis octobre 2019 par la police de la ville, jusqu’à la rendre indisponible, alors qu’un tweet encourageait les habitants à dénoncer les émeutiers.

Etats Unis, Dallas. La police de Dallas appelle à la délation des comportements répréhensibles sur l’application “iWatch Dallas” depuis octobre 2019. Mais, lorsque la police a tweeté un appel à l’envoi de vidéos “d’activités illégales” des manifestants, elle a été inondée, à la place, de vidéos de K-pop, au point de devenir temporairement indisponible. Le site de la police a été également fermé pendant plusieurs heures. Depuis le 2 juin, l’application est de nouveau en ligne, mais entre temps, iWatch Dallas a également eu un traitement de faveur sur l’App Store, où elle affiche désormais 1 étoile sur 5 — le classement le plus bas — sur plus de 2 400 avis. Les notes sont accompagnées de divers de messages : paroles de chansons de K-pop, prétendues alertes au virus ou encore textes humoristiques. La police de Dallas s’est félicitée samedi 30 mai d’avoir arrêté 74 personnes, qui seront jugées pour « incitation à l’émeute ». Un couvre-feu a été mis en place, tandis que la cheffe de la police locale affirmait qu’elle « ne tolèrerait pas plus de vandalisme dans la ville. »

#0877 source cyberguerre.numerama.com