Etats Unis, Bakersfield : comme le craignait l’Etat, la mobilisation contre le racisme et la police entre en prison avec une grève de la faim dans la prison pour migrants de Mesa Verde en solidarité avec les émeutiers

Etats Unis, Bakersfield (Californie). Dans la prison pour migrant de Mesa Verde, une grande partie des détenus entament une grève de la faim dans les suites du mouvement contre la police et le racisme. Une grève de la faim a déjà eu lieu dans cette prison pour protester contre les conditions de détention pendant la pandémie de COVID-19. Les détenus se déclarent solidaires des émeutiers aux États-Unis et dans le monde. Ils ont diffusé la déclaration suivante : «Nous, les personnes détenues des dortoirs A, B et C du centre de détention de Mesa Verde ICE, protestons et faisons une grève de la faim en solidarité avec les personnes détenues au centre de détention d’Otay Mesa. Nous commençons notre protestation à la mémoire de nos camarades George Floyd, Breonna Taylor, Oscar Grant et Tony McDade. Presque nous tous avons également souffert du système de justice pénale corrompu et raciste de notre pays avant d’être remis entre les mains de l’ICE ». La possibilité d’une généralisation d’un mouvement de révolte dans les prisons fait partie des craintes du gouvernement fédéral qui a pris des mesures d’isolement sévères le 2 juin dès les premières manifestations.

#0989 Source ourprism.org