Etats Unis : alerte concernant la situation des populations amerindiennes vivant dans des réserves.

Etats Unis. Alerte concernant la situation des populations amerindiennes vivant dans des réserves. Indian Country Today a signalé 40 cas confirmés, dont 29 dans la réserve Navajo. La première personne à mourir du virus dans l’Oklahoma était un habitant de la réserve Cherokee de l’Oklahoma. Le 1er avril, le nombre de cas identifiés par le «Indian Health Services» était passé à 276, et 14 décès confirmés; 214 d’entre eux se trouvent sur la réserve Navajo. Les conditions de vie désastreuses de nombreux Amérindiens et le manque de ressources allouées aux habitants des réserves indiennes augmentent la probabilité de contracter le COVID-19 et d’en mourir. Les réserves situées dans des zones reculées souffrent de pénuries.