Egypte : une ONG dénonce une « frénésie d’exécutions » avec au moins 57 mises à mort depuis octobre, bien que les chiffres semblent sous-estimés.

Egypte. Amnesty International dénonce une « frénésie d’exécutions » avec au moins 57 mises à mort depuis octobre, bien que les chiffres vérifiés par les ONG semblent sous-estimés. Les condamnations sont obtenues après des « “confessions” entachées de torture ». Selon Amnesty, la « frénésie d’exécution » a commencé après un incident violent en septembre au cours duquel quatre prisonniers et quatre gardiens de prison ont été tués. Les exécutions sont des « représailles apparentes » à cet incident, juge Amnesty.

#1734 vu sur www.lemonde.fr