France, Ris Orangis : une enquête est ouverte à propos des maltraitances envers les résidents polyhandicapés de la maison d’accueil spécialisé de la Briancière

France, Ris-Orangis. Une enquête est ouverte pour des insultes, coups et un défaut général de soins dans une maison pour handicapés suite au témoignage de six employés et plusieurs familles. La Maison d’accueil spécialisée de la Briancière se présente comme une maison recherchant le « bien-être » et « l’épanouissement » de ses résidents, des polyhandicapés qui cumulent des déficiences mentales et motrices lourdes. Mais selon les témoignages de six employés — actuels et anciens — de la Maison d’accueil spécialisée (MAS) la situation est loin de cette représentation idyllique qu’on peut trouver sur le site internet du lieu. Les employés décrivent des « pansements non changés », des blessures non soignées ou découvertes tardivement. « Un jour, une résidente ne réagissait plus, raconte-t-il. J’ai appelé les infirmières. On m’a répondu : ne t’inquiète pas : elle hiberne. Le lendemain, elle était hospitalisée dans un état grave et réanimée. » Une aide médico-psychologique confirme : « On signale les problèmes des résidents aux infirmières, mais elles nous répondent qu’il faut leur donner un Doliprane, que tout va bien… ». Certains résidents resteraient enfermés dans leur chambre toute la journée sans aucun accompagnement, avec des “munitions” comme des privations de repas, ou le refus de les changer. Les employés qui ont voulu dénoncer les maltraitances se seraient heurtés à un « clan d’une dizaine de personnes », proches de la direction, qui auraient cherché à les empêcher de témoigner.

#1529 vu sur leparisien.fr